Back to top

#Territoires Palestiniens Occupés

#Territoires Palestiniens Occupés

Dans les TPO, les défenseur-ses des droits humains sont victimes d’actes de harcèlement, de restrictions à l’égard de leur liberté de mouvement, de stigmatisation, d’enlèvements, de longues périodes de détention arbitraire – généralement au titre d’ordres de détention administrative – de perquisitions illégales de leur bureau et de leur domicile et d’assassinats. Le rapport de Front Line Defenders consacré à la Palestine constate que "la plupart des violations se font avec l’assentiment de l’État ou à défaut de bénédiction des plus hautes instances des pouvoirs politiques et militaires, que les milieux judiciaires et militaires ferment les yeux dès qu’il s’agit des TPO, créant ainsi un climat général d’impunité". Dans certains cas, des colons israéliens se sont également rendus coupables de violence envers des défenseur-ses des droits humains.

La situation des défenseurs des droits humains dans les TPO est particulièrement complexe, car ils mènent leur action dans le contexte de l’occupation militaire israélienne et de la deuxième intifada (insurrection) palestinienne qui a débuté en 2000. La communauté des défenseurs des droits humains dans les TPO se compose notamment de journalistes, d’avocats, de travailleurs médicaux, de travailleurs de terrain, de volontaires internationaux accomplissant une mission d’observateur indépendant ou de droits humains et de défenseurs militant pour les droits économiques, sociaux et culturels.

Territoires Palestiniens OccupésAffaires