Back to top

#Droits des populations autochtones

#Droits des populations autochtones

Les droits des populations autochtones sont les droits qui reconnaissent les conditions particulières des populations autochtones. Cela inclut non seulement le droit le plus fondamental à la survie et à l'intégrité physique, mais aussi la préservation de leurs terres, langue, religion et autres éléments de l'héritage culturel qui font partie de l'existence en tant que peuple. Ils peuvent être utilisés pour exprimer le plaidoyer des organisations sociales ou faire partie du droit national, en établissant le lien entre un gouvernement et le droit à l'autodétermination des peuples indigènes qui vivent au sein de ses frontières, ou faire partie du droit international, comme une forme de protection contre les violations dues aux actes des gouvernements ou de groupes d'intérêts privés.

Le 13 septembre 2007, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté la résolution 61/295 sur la Déclaration des droits des populations autochtones.

La Déclaration établit un cadre universel de standards minimum pour la survie, la dignité, le bien-être et les droits des populations indigènes du monde entier. La Déclaration aborde les droits individuels et les droits collectifs; les droits culturels et l'identité; le droit à l'éducation, à la santé, à l'emploi, à la langue et autres. Elle rend illégale la discrimination contre les populations autochtones et promeut leur participation entière et efficace dans toutes les affaires qui les concernent. Elle garantit également leur droit à rester distincts et à poursuivre leurs propres priorités en terme de développement économique, social et culturel. La Déclaration encourage explicitement des relations harmonieuses et coopératives entre les États et les populations autochtones.