Back to top

#Mauritanie

#Mauritanie

La Mauritanie a subi deux coups d'État au cours de la dernière décennie. En 2009, un an après le dernier coup d'État, des élections ont été organisées et le résultat a maintenu au pouvoir le leader de la junte militaire à une étroite majorité. La constitution de 2006, approuvée par référendum, réduit le mandat présidentiel à 5 ans et à un maximum de deux mandats. Elle protège aussi la liberté d'expression, d'association et de réunion, ainsi que la liberté d'opinion et de penser. En dépit d'un cadre constitutionnel et d'élections démocratiques, les défenseur-ses des droits humains dans le pays sont victimes de harcèlement et d'intimidation, notamment ceux qui luttent contre l'esclavage.

En 2007, une loi criminalisant l'esclavage a été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée Nationale de Mauritanie. En 2011, pour la première fois, la loi a été appliquée par un tribunal de Nouakchott, qui a reconnu trois personnes coupables de crime d'esclavage. Cependant, les militants anti-esclavage en Mauritanie sont victimes d'actes répétés de harcèlement et d'intimidation perpétrés par les autorités. En 2011, plusieurs défenseur-ses des droits humains ont été arrêtés et certains ont été condamnés à des peines de prison,

MauritanieAffaires