Back to top

#Chili

#Chili

Le Chili a fait d'importants progrès concernant le respect et la protection des droits humains depuis la fin de la dictature de Pinochet, et c'est l'un des pays d'Amérique du Sud qui ont réussi à traduire en justice les coupables des atrocités perpétrées pendant la dictature. Malgré ces avancées, les DDH sont toujours la cible d'abus policiers; des manifestations ont été violemment réprimées plusieurs fois.

Les DDH autochtones font partie des groupes qui font toujours face à des difficultés, notamment le peuple Mapuche, qui criminalisé à plusieurs reprises e vertu de la loi chilienne contre le terrorisme. En 2010, la crise a atteint des sommets lorsque des images des violences policières contre la population Rapa Nui de l’Ile de Pâques ont été diffusées ; la Commission interaméricaine des droits humains - (CIDH) a accordé des mesures de protection à cette communauté indigène. Les défenseur-ses qui représentent la population Mapuche lors de poursuites pénales ou qui accompagnent les victimes et les membres de leurs familles sont victimes d’acharnement judiciaire, d’écoutes illégales de leurs communications et autres actes d’intimidation.

Une autre loi qui préoccupe les DDH est le décret qui donne aux autorités locales et nationales le pouvoir d'autoriser des manifestations; ces dernières sont souvent refusées à la discrétion des politiciens.