Back to top
Guo Feixiong

Guo Feixiong

DDH
Prix Front Line Defenders
2015

Pour les défenseur-ses des droits humains, la lutte n'est pas seulement l'application des règles et des normes internationales théoriques. Il s'agit de lever la voix sans craindre la violence arbitraire, de l'État ou d'autres parties. Guo Feixiong défend les paysans illégalement expulsés de leurs terres, les pratiquants de Falun Gong persécutés pour leurs croyances, et les journalistes qui osaient émettre des critiques. Il symbolise l'endurance de l'esprit humain, de la volonté de survivre et du besoin humain d'air libre pour les idées, pour faire en sorte que la vie vaille la peine d'être vécue. Il est le digne lauréat du Prix Front Line Defenders 2015.

- Sebastian Barry, écrivain irlandais

Article Medium
2015

Dear President Xi - What would you tell your daughter? (Cher président Xi - Qu'allez vous dire à votre fille?)

Article The Guardian
2015

Le militant chinois pour la démocratie Guo Feixiong emprisonné pour six ans lors de la vague de répression lancée par Xi Jinping

Article The Irish Times
2015

Emprisonnement de Guo Feixiong: "Je peux le comprendre et soutenir son rêve"

Article NYT
2015

* Déclaration du militant chinois condamné à 6 ans de prison

"Guo Feixiong est un idéaliste fidèle. Même s'il est persécuté par le gouvernement chinois, en étant condamné à quatre ans de prison, en étant la cible d'une chasse aux sorcières, et en endurant d'innombrables tortures diaboliques de la part du gouvernement, son cœur est toujours pacifique et pur. Il fait preuve de force et de courage pour obtenir pacifiquement les droits, l'égalité et la justice. Nous sommes fiers de Guo Feixiong et de tous les autres défenseur-ses des droits humains et avocats qui œuvrent pour les mêmes objectifs en Chine.

Zhang Qing, femme de Guo Feixiong

Guo Feixiong est une personnalité connue en Chine dans le milieu des droits humains. Il a déjà passé cinq ans en prison à cause de ses activités en faveur des droits humains. En 2005, le défenseur des droits humains avait apporté une aide juridique et un soutien organisationnel aux habitants du village de Taishi dans la province de Guangdong, qui cherchaient à exclure le chef du village qu'ils accusaient de corruption. À cause de son implication dans cette affaire, il a été détenu par la police pendant trois mois sans charge. Pendant cette période, il a mené une grève de la faim pour protester contre son traitement.

Lorsqu'il a été libéré en décembre 2005, il a régulièrement été victime de surveillance, de harcèlement et au moins d'un violent passage à tabac avant d'être de nouveau arrêté en septembre 2006. En novembre 2007, il a été condamné à cinq ans de prison, antidatée au jour de son arrestation l'année précédente, pour "entreprise illégale", après avoir publié un livre au sujet d'un scandale politique dans la province de Liaoning, dans le nord-est de la Chine.

À sa libération en septembre 2011, Guo Feixiong a déclaré que les traitements qui lui ont été infligés lorsqu'il était en détention préventive puis en prison, étaient « au-delà de ce que l'on peut imaginer». Il aurait été enchaîné à un lit en bois pendant 42 jours, puis pendu nu au plafond par les bras pendant que la police utilisait une matraque électrique pour l'électrocuter. Au fil des ans, Guo Feixiong a mené cinq grèves de la faim pour soutenir les droits humains et protester contre la façon dont il était traité. Celles-ci ont duré respectivement 3, 59, 24, 75 et 25 jours respectivement.

China

Les DDH chinois sont la cible d'intimidation, harcèlement, assignations à résidence, torture et emprisonnement. Les détentions arbitraires sont largement utilisées contre les DDH, notamment les assignations à résidences, déplacements forcés et détentions dans des hôpitaux psychiatriques.

2015_front_line_defenders_award_-_guo_feixiong

2015 Front Line Defenders Award - Guo Feixiong