Back to top
Igor Kalyapin

Igor Kalyapin

DDH, Président
Interregional Committee Against Torture / Joint Mobile Group (JMG)
Prix Front Line Defenders
2011

 "Le travail du Joint Mobile Group est un exemple qui inspire la façon dont les individus peuvent continuer à défendre la justice, la vérité et l'état de droit en dépit des pressions qu'on leur inflige. C'est le déni de justice qui permet aux tyrans de gagner. C'est pourquoi le travail des défenseur-ses des droits humains tels que le Joint Mobile Group est si important".
- Mary Robinson, ancienne présidente d'Irlande

Prix Martin Ennals
2013

Joint Mobile Group - Russie - Lauréat du Prix Martin Ennals 2013

Des crimes horribles sont toujours commis. Nous avons formé des groupes mobiles d'avocats pour enquêter sur les activités des unités de police, qui n'ont de police que le nom. Nous avons montré que même ici, dans ces circonstances, il est possible de se battre pour les droits humains.

Igor Kalyapin est président du comité interrégional contre la torture et fondateur et président du Joint Mobile Group (JMG), un groupe créé par des ONG en novembre 2009 après le meurtre de la défenseuse des droits humains Natalia Estemirova en Tchétchénie. Le JMG a reçu le Prix Front Line Defenders en avril 2011, pour son travail d'investigation sur la torture et les disparitions en Tchétchénie. Il a également reçu le Prix Martin Ennals en 2013. Igor Kalyapin est aussi membre du Conseil présidentiel pour la société civile et les droits humains en Russie.

Russia

En Fédération de Russie, les défenseur-ses des droits humains (DDH) font l’objet d’actes de harcèlement, de surveillance, de violations de leurs droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion, d’agressions violentes, de raids et perquisitions de leurs domiciles et bureaux, de campagnes de calomnie et diffamation, d'acharnement judiciaire, de détentions arbitraires et de mauvais traitements. Les DDH qui travaillent sur les questions relatives à la situation dans le Nord du Caucase (notamment en Tchétchénie, en Ingouchie et au Dagestan) sont particulièrement exposés au danger.

igor_kalyapin_on_receiving_the_2011_front_line_defenders_award_for_human_rights_defenders_at_risk

Igor Kalyapin lors de la remise du Prix Front Line Defenders 2011