Back to top
COPINH

COPINH

Consejo Cívico de Organizaciones Indígenas Populares
Organisation de défense des droits des populations autochtones

Le Consejo Cívico de Organizaciones Indígenas Populares – COPINH (Conseil civique des organisations indigènes populaires) est une organisation qui œuvre pour la reconnaissance des droits politiques, sociaux, culturels et économiques des communautés autochtones au Honduras et pour protéger leur territoire. Il a été fondé en mars 1993 dans le département d'Intibucá, dans le sud-ouest du Honduras. Les membres de COPINH militent pour le respect de leur droit à un consentement libre, préalable et éclairé, dans le cadre de méga-projets qui menaceraient leur territoire et les forceraient à quitter leurs terres ancestrales. À cause de leur travail, les membres de COPINH sont la cible de menaces et de harcèlement. Plusieurs défenseur-ses des droits humains, dont Berta Caceres, Tomas García et Nelson García, ont été assassinés.

Honduras

Les défenseur-ses des droits humains (DDH) sont victimes d'exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées, tortures et mauvais traitements, ainsi que d'acharnement judiciaire, menaces, et stigmatisation. Les journalistes, avocats, procureurs, ceux-celles qui défendent les droits des femmes, des enfants, la communauté lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre et intersexuée (LGBTI), les communautés autochtones et afro-honduriennes, et ceux-celles qui défendent l'environnement et le droit à la terre sont particulièrement en danger.