Back to top
rama_ramanathan.jpg

Rama Ramanathan

DDH & Membre
Bersih

Rama Ramanathan fait partie du Citizen Action Group On Enforced Disappearance (CAGED), une coalition de 48 groupes de la société civile formée début mai 2017 pour surveiller les cas de disparitions forcées et aider les familles des personnes disparues. Il est membre du comité de pilotage du mouvement contre la corruption Bersih.

Les défenseur-ses des droits humains (DDH) en Malaisie doivent faire face à l’acharnement judiciaire, aux arrestations arbitraires, menaces, actes d’intimidation et campagnes de diffamation. Les DDH qui travaillent sur la question de la corruption, qui appellent à des réformes électorales et à des élections libres et équitables sont particulièrement vulnérables. Les DDH qui travaillent dans l’est de la Malaisie et sur l’île de Bornéo sur la question des droits des populations autochtones sont soumis à des interdictions de voyager sur la péninsule et n'ont pas accès au soutien de la communauté internationale. En juin 2015, le gouvernement malaisien n'avait toujours pas accepté les demandes faites en 2002 et 2010 par le Rapporteur spécial de l'ONU sur la situation des défenseur-ses des droits humains pour visiter le pays.