Back to top
najet_laabidi.jpg

Najet Laabidi

DDH

Najet Laabidi est avocate en droits humains et ancienne membre du bureau exécutif du groupe de défense des droits humains Liberté Équité. Elle représentante des victimes de tortures dans l'affaire “Barraket Essahel”. L'affaire “Barraket Essahel” remonte à 1991, lorsque les autorités avaient déclaré avoir mis à jour un plan orchestré par des officiers pour renverser le président Zine el-Abidine Ben Ali et établir un régime islamiste. Entre mai et juillet 1991, 244 officiers de l'armée avaient été arrêtés; beaucoup d'entre eux avaient été torturés par des agents de l'État au siège du Ministère de l'Intérieur à Tunis.

Tunisia

Suite à l’éviction du Président Zine el-Abidine Ben Ali après les manifestations sans précédent en 2011, la situation des défenseur-ses des droits humains (DDH) en Tunisie a commencé à s’améliorer considérablement. La levée des obstacles juridiques pour le travail des défenseur-ses des droits humains et les progrès dans l’adoption de lois sur les droits humains sont significatifs. De nombreux DDH qui étaient persécutés par le régime de Ben Ali ont l’opportunité de participer à la politique de façon viable, surtout depuis que Moncef Marzouki a été élu président par intérim.