Back to top

Jafar Ebrahimi

DDH, enseignant, inspecteur
Iranian Teacher Trade Associations (ITTA)

Jafar Ebrahimi est défenseur des droits humains et inspecteur de l’ITTA. Aux premières heures du 30 mars 2022, la maison du défenseur a été perquisitionnée et il a été arrêté sans mandat. Le 31 janvier 2022, la Branche 2 du tribunal révolutionnaire de Karaj l’a condamné à quatre ans et six mois de prison pour avoir mené des activités de propagande contre l’État » après la publication des déclarations officielles de la CCITTA, et de « rassemblement et collusion dans l’intention d’agir contre la sécurité nationale » pour avoir assisté aux cérémonies commémoratives du 40e jour en hommage aux personnes tuées lors des manifestations de novembre 2019 au cimetière Sakineh Behesht à Karaj, le 26 décembre 2019.

Les défenseur-ses des droits humains et les journalistes sont arrêtés, placés en détention et poursuivis dans le cadre de procès inéquitables. Les DDH reçoivent toujours des menaces de mort et sont harcelés, et arbitrairement arrêtés. Les demandes de libération sous conditions sont rejetées ou les conditions pour y avoir accès sont extrêmement sévères. Les DDH font également l’objet d’une surveillance systématique et les membres de leur famille sont ciblés.