Back to top
Fatouma Harber

Fatouma Harber

DDH, fondatrice
Yermatoun

Fatouma Harber est défenseuse des droits humains, enseignante et blogueuse; elle est basée à Tombouctou. Lorsque les groupes islamistes armés ont occupé Tombouctou en 2012, elle a commencé à écrire des articles dans son blog pour dénoncer les exactions perpétrées contre les civils, et plus particulièrement contre les femmes. À l'origine, Fatouma a tenté de rester anonyme, mais lorsque son blog a été nominé pour un prix, elle a commencé à utiliser son propre nom et à participer à des émissions radio et télévisées. Elle est devenue connue et a commencé à recevoir des menaces de mort. Ses parents, qui vivent avec elle à Tombouctou, ont également été menacés de mort par des groupes armés. Malgré les menaces, Fatouma a continué à documenter des exactions et à écrire son blog. Elle a co-formé le mouvement #Mali100Mega, qui plaide pour un accès à Internet de meilleure qualité et moins cher au Mali, et elle a fondé l'organisation Doniblog, un collectif de blogueurs maliens qui écrivent principalement à propos de la démocratie et de la liberté d’expression. Fatouma a aussi fondé une organisation appelée Yermatoum, qui milite pour la justice pour les victimes dans le nord du Mali et qui œuvre pour la démocratie, l'autonomisation des jeunes et pour que le gouvernement rende des comptes.

Mali

La situation sécuritaire est fragile malgré la signature en 2015 d'un accord de paix entre des groupes ethniques rivaux, les groupes de combattants islamistes et l'actuel gouvernement. Cette instabilité affecte gravement le travail et les capacités des défenseur-ses des droits humains au Mali, car le climat de peur et l'insécurité sont généralisés, en particulier dans le nord du pays.