Back to top

Ricardo Baltodano détenu au secret

Statut: 
Détenu au secret
À propos de la situation

Dans l'après-midi du 15 septembre, la police du Nicaragua a arbitrairement arrêté Ricardo Baltodano à Managua.. Selon certaines sources, les autorités judiciaires n'ont lancé aucun mandat d'arrêt et il est actuellement détenu au secret.

À propos de Ricardo Baltodano

Ricardo BaltodanoRicardo Baltodano est un défenseur des droits humains, universitaire et syndicaliste nicaraguayen. Il est actuellement secrétaire général du syndicat des enseignants de l'université UPOLI (Sindicato de Docentes de la Universidad Politécnica de Nicaragua). Il est participe activement à l'Articulación de Movimientos Sociales y Sociedad Civil, un groupe composé de militants et d'organisations de la société civile qui s'est formé en réponse à la crise politique qui a éclaté en avril dernier. Ricardo Baltodano et les membres de sa famille ont déposé une demande de mesures de précaution auprès de la Commission interaméricaine des droits humains en raison de récentes menaces et d'actes de harcèlement. En juin dernier, des coups de feu ont été tirés contre son domicile.

18 Septembre 2018
Le défenseur des droits humains Ricardo Baltodano détenu au secret

Dans l'après-midi du 15 septembre, la police du Nicaragua a arbitrairement arrêté Ricardo Baltodano à Managua.. Selon certaines sources, les autorités judiciaires n'ont lancé aucun mandat d'arrêt et il est actuellement détenu au secret.

View or Download Urgent Appeal

Le défenseur venait de rentrer d'une manifestation contre le gouvernement nicaraguayen lorsqu'une trentaine de policiers sont arrivés chez lui dans le quartier de San Antonio pour l'arrêter. Il a d'abord réussi à s'échapper, mais il a été arrêté un peu plus tard chez un voisin.

Sa détention a eu lieu dans un contexte de criminalisation des défenseur-ses des droits humains dans le pays, en particulier ceux qui protestent activement depuis le début de la crise. Dans l'après-midi du 10 septembre 2018, la défenseuse des droits humains Amaya Eva Coppens a été arbitrairement arrêtée par des forces paramilitaires gouvernementales dans la ville de Leon. Elle est actuellement détenue au secret avec d'autres leaders étudiants et militants: Edwin Carcache Dávila, Yubrank Suazo, Byron Estrada, Luis Quiroz, Nahiroby Olivas, Juan Pablo Alvarado, Levis Rugama, Yaritza Mairena et Victoria Obando. Plusieurs d'entre eux ont été harcelés et menacés avant leur arrestation.

Front Line Defenders est vivement préoccupée par la détention arbitraire de Ricardo Baltodano et des autres leaders étudiants et militants. En outre, elle condamne la vague de harcèlement et de menaces, ainsi que les détentions arbitraires, contre ceux et celles qui dénoncent et luttent contre les violations des droits humains et la répression au Nicaragua

Front Line Defenders exhorte les autorités du Nicaragua à:

1. Libérer immédiatement et sans condition Ricardo Baltodano et les autres défenseur-ses des droits humains et leaders étudiants détenus, et abandonner toutes les charges portées contre lui ;

2. Prendre les mesures nécessaires pour garantir l'intégrité physique et psychologique de Ricardo Baltodano, ainsi que celle de leur famille et des autres défenseur-ses des droits humains et leaders étudiants qui restent en détention ;

3. Prendre des mesures pour garantir que les fonctionnaires s'abstiennent de faire des déclarations à l'encontre ou de stigmatiser le travail des défenseur-ses des droits humains ;

4. Garantir qu’en toutes circonstances, tous-tes les défenseur-ses des droits humains au Nicaragua puissent mener à bien leurs actions légitimes en faveur des droits humains, sans craindre ni restrictions ni représailles, y compris l'acharnement judiciaire.