Back to top

Répression continue contre des défenseur-ses des droits humains palestiniens

Statut: 
Détenu
À propos de la situation

Les 27 et 28 décembre 2017, des soldats israéliens ont arrêté et placé en détention les défenseur-ses des droits humains Manal Tamimi, Jamil Al-Barghouti et Munther Amira en Cisjordanie pour avoir participé à une manifestation pacifique dans les Territoires palestiniens occupés (TPO) contre l'occupation israélienne, la répression continue contre les activistes palestiniens et la décision du président américain Donald Trump de transférer l'ambassade américaine en Israël à Jérusalem.

À propos de Munther Amira

Munther AmiraMunther Amira est coordinateur du Popular Struggle Coordination Committee -PSCC (Comité de coordination de la lutte populaire).  Le PSCC aide à se renforcer et facilite la communication entre les différents comités populaires des villages palestiniens qui luttent contre ce qu'ils appellent le "mur de l'apartheid", ou la "barrière de sécurité" comme disent les israéliens, et qui subissent les exactions relatives à l'occupation israélienne.

29 Décembre 2017
Répression continue contre des défenseur-ses des droits humains palestiniens

Les 27 et 28 décembre 2017, des soldats israéliens ont arrêté et placé en détention les défenseur-ses des droits humains Manal Tamimi, Jamil Al-Barghouti et Munther Amira en Cisjordanie pour avoir participé à une manifestation pacifique dans les Territoires palestiniens occupés (TPO) contre l'occupation israélienne, la répression continue contre les activistes palestiniens et la décision du président américain Donald Trump de transférer l'ambassade américaine en Israël à Jérusalem.

Jamil Al-Barghouti est un défenseur des droits humains qui lutte contre le mur de séparation et l'expansion illégale des colonies dans les TPO. Manal Tamimi est membre du Popular Struggle Coordination Committee en Cisjordanie. Elle est basée dans le village de Nabi Saleh. Munther Amira est coordinateur du Popular Struggle Coordination Committee en Cisjordanie et ravaille dans le camp de réfugiés Aida à Bethléem.

Le 27 décembre, Munther Amira a été arrêté dans une manifestation en Cisjordanie, interrogé au poste d'Atart, et accusé d'avoir "participé à une manifestation illégale" et d'avoir "jeté des pierres contre les forces israéliennes". Il a été transféré dans la prison d'Ofer et comparaitra devant le tribunal militaire d'Ofer le 31 décembre. Le 28 décembre, Manal Tamimi et Jamil Al-Barghouti ont été arrêtés lors d'une manifestation contre la détention de la défenseuse des droits humains Ahed Al-Tamimi et les membres de sa famille. Manal Tamimi a été interrogée au poste de police d'Atarot. Elle a ensuite été transférée dans la prison d'HaSharon en Israël et son procès débutera le 1er janvier 2018. Jamil Al-Barghouti a été interrogé au poste d'Atarot et transféré dans la prison d'Ofer; le tribunal militaire d'Ofer examinera son affaire le 1er janvier 2018. Les deux DDH sont accusés d'avoir "participé à une manifestation illégale", d'"entrave au travail de l'armée israélienne" et d'"attaque contre des soldats israéliens".

Front Line Defenders condamne la détention et les poursuites contre Manal Tamimi, Jamil Al-Barghouti et Munther Amira, et appelle à leur libération immédiate et sans condition, car ils sont détenus uniquement à cause de leur travail légitime et pacifique en faveur des droits humains.