Back to top

Plusieurs défenseurs des droits humains agressés en prison

Statut: 
Agressé
À propos de la situation

Le 8 octobre 2021, plusieurs défenseurs des droits humains emprisonnés, dont Shapour Ehsanirad et Esmail Gerami, ont reçu des menaces de mort et ont été agressés physiquement par quatre autres prisonniers de la section 3, type 2, du Pénitencier du Grand Téhéran. Suite à l’attaque, les défenseurs des droits humains ont été transférés dans une section différente de la même prison, où ils sont soumis à des conditions de détention inadéquates et insalubres.

À propos de Shapour Ehsanirad

Shapour Eshapour_ehsanirad hsanirad est l’ancien représentant de Profil Factory à Saveh, membre fondateur du Conseil des travailleurs retraités de la Sécurité sociale, et membre du conseil d’administration du Syndicat libre des travailleurs en Iran. Il défend activement le droit du travail et l’amélioration des conditions de travail.

14 Octobre 2021
Plusieurs défenseurs des droits humains agressés en prison

Le 8 octobre 2021, plusieurs défenseurs des droits humains emprisonnés, dont Shapour Ehsanirad et Esmail Gerami, ont reçu des menaces de mort et ont été agressés physiquement par quatre autres prisonniers de la section 3, type 2, du Pénitencier du Grand Téhéran. Suite à l’attaque, les défenseurs des droits humains ont été transférés dans une section différente de la même prison, où ils sont soumis à des conditions de détention inadéquates et insalubres.

Download the urgent appeal.

Esmail Gerami, défenseur des droits humains et travailleur retraité d’Iran Carton Company, milite pour les droits des retraités en organisant des rassemblements et des associations depuis 2017. En 2020, il a lancé une chaîne Telegram intitulée « Independent Association of Social Security Workers » (Association indépendante des travailleurs de la sécurité sociale), sur laquelle il publiait des informations sur les rassemblements pacifiques de retraités et tentait de sensibiliser la population à leurs droits.

Shapour Ehsanirad est l’ancien représentant de Profil Factory à Saveh, membre fondateur du Conseil des travailleurs retraités de la Sécurité sociale, et membre du conseil d’administration du Syndicat libre des travailleurs en Iran. Il défend activement le droit du travail et l’amélioration des conditions de travail.

Le 8 octobre 2021, plusieurs défenseurs des droits humains détenus, dont Shapour Ehsanirad et Esmail Gerami, ont été agressés physiquement et ont reçu des menaces de mort dans le pénitencier du Grand Téhéran. Quatre autres prisonniers de la section 3, type 2 du pénitencier du Grand Téhéran ont attaqué les défenseurs des droits humains avec divers objets, notamment des couteaux et d’autres ustensiles de cuisine, les blessant légèrement. Les défenseurs des droits humains incarcérés dans cette section de la prison s’étaient plaint des conditions et avaient demandé aux responsables de les transférer dans d’autres quartiers. Le 12 octobre 2021, les autorités pénitentiaires ont contraint Shapour Ehsanirad et Esmail Gerami à déménager dans une cellule de la section 1, type 2 de la prison, avec des portes verrouillées et des conditions inadéquates, en particulier un éclairage médiocre et un très mauvais assainissement. Les défenseurs des droits humains ont été informés que s’ils refusaient de changer, les gardiens spéciaux de la prison prendraient des mesures pour les faire déménager de force.

Le 21 septembre 2019, le tribunal révolutionnaire de Téhéran a condamné Shapour Ehsanirad à six ans d’emprisonnement, dont cinq ans pour « rassemblement et collusion contre la sécurité nationale » et un an pour « propagande contre l’État » ; le défenseur des droits du travail purge actuellement sa peine dans le pénitencier du Grand Téhéran. Malgré son mauvais état de santé et ses maux de dos, les autorités ont refusé de le laisser sortir pour un traitement médical.

Le 6 juin 2021, la Branche 26 du tribunal révolutionnaire de Téhéran a condamné Esmail Gerami à cinq ans de prison, 74 coups de fouet et une amende de 20 millions de rials iraniens pour « rassemblement et collusion dans l’intention de commettre un crime contre la sécurité nationale », une peine a été confirmée par la cour d’appel le 19 septembre 2021. Il avait été arrêté le 7 mars 2021 lors d’un rassemblement pacifique devant le ministère du Travail à Téhéran dans le cadre de manifestations nationales de retraités et libéré le lendemain. Le 3 avril 2021, le défenseur du droit du travail a été arrêté chez lui et depuis, il est incarcéré dans le pénitencier du Grand Téhéran. Esmail Gerami dépend de médicaments pour prévenir ses crises d’épilepsie et il s’est vu refuser une permission pour raison médicale.

Front Line Defenders est préoccupée par le fait que les attaques physiques contre les défenseurs des droits humains Shapour Ehsanirad et Esmail Gerami dans le pénitencier du Grand Téhéran soient perpétrées dans le contexte d’une augmentation inquiétante des décès de détenus dans les prisons iraniennes. Front Line Defenders est profondément préoccupée par l’intégrité physique et psychologique de Shapour Ehsanirad et Esmail Gerami, car ils sont actuellement en danger, et pense qu’ils sont détenus à cause de leur travail légitime et pacifique en faveur des droits humains en Iran. Front Line Defenders réitère également ses préoccupations concernant les conditions de détention en Iran dans le contexte de la pandémie de COVID-19, telles que le surpeuplement, le refus d’accès aux soins médicaux et le mépris pour le bien-être des prisonniers, ainsi que les conditions insalubres.