Back to top
1 Octobre 2018

Se souvenir de Vitaly Safarov, défenseur des défenseur-ses

Front Line Defenders est profondément attristée par le décès du défenseur des droits humains Vitaly (Vito) Safarov, décédé le 30 septembre 2018 à Tbilisi, en Géorgie.

Vitaly s'est engagé dans le domaine des droits humains pour la première fois en 2013 lorsqu'il est devenu formateur dans un camp multi-culturel pour les enfants en Géorgie. Il a ensuite travaillé pour l'ONG géorgienne "Centre pour la participation et le développement" en tant que formateur de programmes pour la jeunesse. Depuis deux ans, Vitaly faisait partie de l'Initiative Refuge Tbilisi (Tbilisi Shelter Initiative) qui propose aux défenseur-ses des droits humains de la région un espace sûr, du repos, des soins médicaux et des programmes de renforcement des capacités. Il accompagnait quotidiennement les défenseur-ses de différents pays et contextes en les aidant à s'adapter pendant leur séjour à Tbilisi et à bénéficier des programmes du refuge.

Svetlana Anokhina, journaliste au Dagestan qui a séjourné au refuge de Tbilisi a dit :

"Il a pris soin de moi pendant mon séjour de trois mois. Lorsque je suis arrivée, on m'a dit : voici Vitaly, il s'occupe de votre affaire. 20 minutes plus tard, pour moi il était simplement Vito. Si quelqu'un demandait ce qu'il était pour moi et que je ne pouvais pas l'expliquer, je répondais : "Imaginez juste que vous avez un petit frère que vous appelleriez si vous aviez des problèmes de connexion internet ; ou si vous aviez besoin d'aller quelque part mais que vous être trop fatigué ; ou si vous êtes à l'hôpital et que vous ne savez pas vers qui vous tourner ; ou simplement si vous vous sentez mal. Vitaly répondait toujours à ces problèmes de façon à ce que vous vous sentiez beaucoup mieux".

Maria Chichtchenkova, coordinatrice de protection de Front Line Defenders et membre du conseil d'administration de Tbilisi Shelter a déclaré :

"À Front Line Defenders, nous avons eu le privilège de collaborer avec Vitaly Safarov sur de nombreux projets pour les défenseur-ses des droits humains en danger. Il participait particulièrement à notre travail sur la sécurité numérique. Il avait un engagement profond pour le travail avec les DDH de toutes les cultures, étant lui-même de culture juive et Yézidi. Il avait un grand sens de l'humour, parfois assez noir, mais il faisait preuve d'une incroyable bonté et de tendresse pour les gens. L'un de nos collègues parlait de lui comme "Vito, défenseur des défenseur-ses" et c'est exactement ce qu'il était".

Vitaly Safarov va nous manquer et beaucoup se rappelleront de lui. Front Line Defenders souhaite adresser ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses collègues et à ses amis. Il est une immense perte pour le mouvement des droits humains en Géorgie.