Back to top

Acharnement judiciaire contre l'avocat en droits humains Ahmine Noureddine

Statut: 
Acharnement judiciaire
À propos de la Situation

L'avocat en droits humains Ahmine Noureddine est injustement accusé de "fausse information" et d'"insulte contre un organisme de régulation", pour avoir porté plainte contre la police pour actes de torture, après le violent passage à tabac d'une personne, entrainant sa mort en 2015.

À propos du DDH

hrd_ahmine_noureddine.jpgAhmine Noureddine est défenseur des droits humains et avocat dans la province de Ghardaïa en Algérie; il représente notamment des membres de la minorité religieuse Amazigh Ibadi.

30 Janvier 2018
Acharnement judiciaire contre l'avocat en droits humains Ahmine Noureddine

L'avocat en droits humains Ahmine Noureddine est injustement accusé de "fausse information" et d'"insulte contre un organisme de régulation", pour avoir porté plainte contre la police pour actes de torture, après le violent passage à tabac d'une personne, entrainant sa mort en 2015.

Download Urgent Appeal

En juin 2015, des affrontements violents entre la communauté Amazigh Ibadi et la secte Maliki, dans le district de Ghardaïa au sud d'Alger, ont fait 48 morts. Ahmine Noureddine a porté plainte contre les forces de sécurité devant le parquet d'Al-Agwat, au nom du frère d'une personne décédée des suites d'un violent passage à tabac par les forces de sécurité qui étaient intervenues lors des affrontements.

En raison de la pression des autorités, le plaignant, le frère du défunt, a retiré sa plainte et a faussement déclaré qu'il n'avait pas demandé à Ahmine Noureddine de porter plainte pour lui. Il a aussi déclaré que son frère avait été attaqué par un inconnu.

En novembre 2017, le parquet de Ghardaïa a accusé Ahmine Noureddine de "fausse information" et d'"insultes envers un organisme de régulation" (la police), affaire n°17/02569.

L'audience de l'affaire ouverte contre le défenseur a été fixée au 5 février 2018 par le tribunal du district de Ghardaïa.

Front Line Defenders condamne l'acharnement judiciaire contre l'avocat Ahmine Noureddine, car il semble que tout cela soit uniquement motivé par son travail légitime et pacifique en faveur des droits humains.

Front Line Defenders exhorte les autorités algériennes à:

1. Abandonner immédiatement toutes les charges portées contre Ahmine Noureddine;

2. Garantir qu’en toutes circonstances, tous-tes les défenseur-ses des droits humains en Algérie puissent mener à bien leurs actions légitimes en faveur des droits humains, sans craindre ni restrictions ni représailles, y compris l'acharnement judiciaire.