Back to top
23 Avril 2018

Dispatches 2017

Dispatches 2017 présente le travail que Front Line Defenders a entrepris à travers le monde pour la protection et la sécurité des défenseur-ses des droits humains en danger en 2017, notamment l'impact des subventions, des formations, du plaidoyer, de la visibilité, du programme repos et répit et des autres programmes. 2017 marque le 10e anniversaire de la formation sur l'évaluation des risques et la planification de la protection, ainsi que l'extension du programme grâce à un conseiller en sécurité et un coordinateur de protection supplémentaire pour l'Afrique de l'Ouest.

Télécharger Dispatches 2017

La solidarité est contagieuse, et elle est l'un des plus forts facteurs derrière la résilience des défenseur-ses des droits humains. Le plus incroyable n'est pas le niveau de violence auquel les défenseur-ses doivent faire face, mais qu'ils persévèrent malgré tout, et qu'ils font une grande différence pour nous tous.
- Andrew Anderson, directeur exécutif

2017 EN UN COUP D’ŒIL

  • Au total, 2225 DDH dans 102 pays ont été soutenus par nos programmes en 2017.
  • Front Line Defenders a lancé 262 appels urgents en faveur de 423 personnes en danger, dans 66 pays, et a mené un plaidoyer auprès d’agences nationales et internationales, a présenté les affaires aux mécanismes de l’ONU et régionaux et a plaidé auprès de l’UE pour agir dans 75 affaires.
  • Le programme de protection de Front Line Defenders a attribué 484 subventions, pour un montant total de 1 247 370 € à 377 personnes et 107 organisations en danger, dans 76 pays. 174 subventions ont servi à des relocations temporaires. 86% des DDH ont indiqué avoir pu continuer ou reprendre le travail après avoir reçu la subvention de protection.
  • Front Line Defenders a effectué 70 visites sur le terrain dans 40 pays.
  • 140 DDH de 19 pays ont participé à 12 formations sur la sécurité personnelle et organisationnelle ; 91 % des DDH ont indiqué avoir mis en place un plan de sécurité après voir suivi la formation.
  • 70 DDH ont reçu des conseils personnalisés par le biais de 25 consultations organisées au Mexique, aux Philippines, en Afrique du Sud et au Zimbabwe.
  • 221 DDH de 22 pays ont participé à 19 formations sur la sécurité numérique ; 66% des DDH ont indiqué utiliser des outils de sécurité numérique après avoir suivi la formation.
  • 161 DDH et 112 organisations dans 40 pays ont reçu l’aide personnalisée de consultants en protection numérique ; 99% des DDH ont indiqué utiliser des outils de sécurité numérique après avoir reçu l’aide du consultant.
  • La Plateforme de Dublin, organisée à Dublin Castle du 17 au 19 octobre, a rassemblé 100 DDH de 82 pays.
  • 29 DDH ont été soutenus par le biais du programme repos et répit.
  • Le Prix Front Line Defenders a été remis à Emil Kurbedinov, Tatar de Crimée et avocat en droits humains en Ukraine, qui défend la minorité Tatare persécutée en Crimée, les militants de la société civile et les journalistes en Crimée.
  • La nigériane Hauwa Ibrahim, a parlé de son travail d’avocate et de défenseuse des droits humains, lors de la conférence annuelle de Front Line Defenders, en partenariat avec University College Dublin et Trinity College Dublin.
  • Front Line Defenders a publié un rapport d’enquête sur l’environnement menaçant dans lequel opèrent les DDH qui travaillent sur les questions relatives à l’orientation sexuelle, à l’identité et à l’expression des genres en Indonésie.