Back to top
yonaide_sanchez.jpg

Yonaide Sanchéz

DDH & Professeure
Human Rights Program of the Lisandro Alvarado University

Yonaide Sanéz est professeure à la Cátedra de Derechos Humanos de la Universidad de Lisandro Alvarado (programme de droits humains de l'université Lisandro Alvarado), à Barquisimeto. La défenseuse agit dans les secteurs des médias et de la recherche universitaire, le secteur social, populaire et communautaire à Barquisimeto, et elle accompagne plus particulièrement les victimes de violences d'État et soutient d'autres organisations de défense des droits humains.

Venezuela

Depuis de nombreuses années, les DDH travaillent en étant sous le coup de règles restrictives: l'administration Maduro continue ce que Chavez avait commencé, en réduisant l'espace de la société civile et en ôtant toute légitimité aux DDH, en les accusant sans cesse de nuire à la démocratie vénézuélienne en collaborant soi-disant avec les États-Unis. Chaque semaine, les DDH sont discrédités et criminalisés par les médias contrôlés par l'État (télévision, radio, presse papier).

Les autorités limitent systématiquement la liberté d'expression, ce qui a créé des problèmes non seulement pour les défenseur-ses des droits humains et les autres voix critiques, mais a aussi largement restreint l'environnement dans lequel les médias opèrent. En effet, les DDH qui parlent publiquement des violations des droits humains, y compris devant la Cour interaméricaine des droits humains, sont victimes de restrictions dans la sphère privée, et leurs e-mails et communications sont fréquemment surveillées.