Back to top
cofavic.jpeg

Comité de Familiares de las Victímas – COFAVIC

Violations:
Lieu: 

Le COFAVIC est une organisation non gouvernementale qui se consacre à la protection et à la promotion des droits humains. L'organisation a été fondée en 1989 après une période d'instabilité sociale au Venezuela, qui a conduit à une série de manifestations dans tout le pays et à des affrontements avec les services de sécurité de l'État lors desquels plus de 600 personnes ont été tuées. À cause de leur travail, le COFAVIC et ses membres sont la cible d'attaques, de menaces, de campagnes de diffamation, de surveillance ainsi que d'acharnement judiciaire.

Venezuela

Depuis de nombreuses années, les DDH travaillent en étant sous le coup de règles restrictives: l'administration Maduro continue ce que Chavez avait commencé, en réduisant l'espace de la société civile et en ôtant toute légitimité aux DDH, en les accusant sans cesse de nuire à la démocratie vénézuélienne en collaborant soi-disant avec les États-Unis. Chaque semaine, les DDH sont discrédités et criminalisés par les médias contrôlés par l'État (télévision, radio, presse papier).

Les autorités limitent systématiquement la liberté d'expression, ce qui a créé des problèmes non seulement pour les défenseur-ses des droits humains et les autres voix critiques, mais a aussi largement restreint l'environnement dans lequel les médias opèrent. En effet, les DDH qui parlent publiquement des violations des droits humains, y compris devant la Cour interaméricaine des droits humains, sont aussi sujets à des restrictions dans la sphère privée, la surveillance de leurs e-mails et de leurs communications étant chose commune.