Back to top

Interdiction de voyager contre le défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad

Statut: 
Interdiction de voyager
À propos de la situation

Le 31 mai 2020, le tribunal de district de Jérusalem a tenu une audience dans le procès du défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad. La cour rendra son verdict final concernant l'interdiction de voyager dans les jours à venir.

Le 31 mai 2020, le défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad doit assister à son audience concernant une interdiction de voyager qui lui a été imposée le 26 octobre 2019.

À propos de Laith Abu Zeyad

Laith Abu Zeyad est un défenseur palestinien des droits humains et militant d'Amnesty International. Il fait campagne contre les agences de voyages qui promeuvent le tourisme dans les colonies israéliennes illégales en Cisjordanie, tout en dénonçant et en documentant la discrimination et les violations des droits humains commises par les autorités israéliennes contre les Palestiniens.

5 Juin 2020
Audience du DDH Laith Abu Zeyad

Le 31 mai 2020, le tribunal de district de Jérusalem a tenu une audience dans le procès du défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad. La cour a accepté la position de l'Agence israélienne de sécurité, qui est basée sur des preuves qui n'ont pas été révélées. La Cour n'a pas autorisé l'avocat du défenseur des droits humains à examiner ou contester les preuves non divulguées. La cour rendra son verdict final concernant l'interdiction de voyager dans les jours à venir.

25 Mai 2020
Interdiction de voyager contre le défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad

Le 31 mai 2020, le défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad doit assister à son audience concernant une interdiction de voyager qui lui a été imposée le 26 octobre 2019.

Télécharger l'appel urgent

Laith Abu Zeyad est un défenseur palestinien des droits humains et militant d'Amnesty International. Il fait campagne contre les agences de voyages qui promeuvent le tourisme dans les colonies israéliennes illégales en Cisjordanie, tout en dénonçant et en documentant la discrimination et les violations des droits humains commises par les autorités israéliennes contre les Palestiniens.

Le 26 octobre 2019, les autorités frontalières israéliennes ont empêché Laith Abu Zeyad de quitter le poste frontière entre la Cisjordanie occupée et la Jordanie. Après avoir attendu quatre heures à la frontière, Laith Abu Zeyad a été informé que l'agence de renseignement israélienne lui avait imposé une interdiction de voyager pour des raisons de sécurité non divulguées.

En septembre 2019, le défenseur des droits humains s'était vu refuser l'entrée dans Jérusalem-Est occupée pour accompagner sa mère à un traitement médical. De même, le refus d'entrée serait du à des raisons de sécurité qui n'ont pas été divulguées.

Laith Abu Zeyad pense que ces mesures punitives prises à son encontre sont dues à son travail sur un rapport d'Amnesty International concernant quatre agences de voyage qui opèrent dans les colonies israéliennes illégales, et plus largement, à son travail pacifique et légitime en faveur des droits humains.

Il y a eu plusieurs tentatives infructueuses de lever l'interdiction de voyager imposée à Laith Abu Zeyad. Le 13 février 2020, le Coordinateur israélien des activités du gouvernement dans les territoires (COGAT) a rejeté une pétition présentée par Amnesty International demandant la levée de l'interdiction de voyager. Le 25 mars 2020, une autre requête a été soumise au tribunal de district de Jérusalem, et l'audience se tiendra le 31 mai 2020.

Front Line Defenders est profondément préoccupée par le harcèlement continu des défenseur-ses des droits humains dans les territoires palestiniens occupés par les autorités israéliennes. Front Line Defenders estime que l'interdiction de voyager imposée au défenseur des droits humains Laith Abu Zeyad a un lien direct avec son travail et ses activités pacifiques et légitimes en faveur des droits humains.