Back to top

Condamnation du défenseur des droits humains Jasser Jaser, accusations portées contre les membres de la Coalition of Civilized Demand for Fair Palestinian Telecom Sector

Statut: 
Condamné
À propos de la situation

Le 1er juin 2020, le tribunal de première instance de Ramallah a accusé le défenseur des droits humains Jasser Jaser d'avoir "transmis des nouvelles insultantes" et l'a condamné à trois mois de prison. Il a ensuite été libéré sous caution.

À propos de Jasser Jaser

Jasser JaserJasser Jaser est un défenseur palestinien des droits humains et membre de la Coalition of Civilized Demand for Fair Palestine Telecom Sector (Coalition des demandes civilisées pour un secteur des télécommunications équitable en Palestine) ('Bekfi ya shrikat alitisalat' - Assez d'entreprises de communication), un mouvement créé pour exiger une concurrence loyale dans le secteur des télécommunications en Palestine et pour défendre les droits économiques des Palestiniens. Le mouvement plaide contre l’augmentation continue des coûts des télécommunications et le monopole du groupe de télécommunications Paltel sur l’industrie en Palestine.

9 Juin 2020
Condamnation du défenseur des droits humains Jasser Jaser, accusations portées contre les membres de la Coalition of Civilized Demand for Fair Palestinian Telecom Sector

Le 1er juin 2020, le tribunal de première instance de Ramallah a accusé le défenseur des droits humains Jasser Jaser d'avoir "transmis des nouvelles insultantes" et l'a condamné à trois mois de prison. Il a ensuite été libéré sous caution.

Télécharger l'appel urgent

Jasser Jaser est un défenseur palestinien des droits humains et membre de la Coalition of Civilized Demand for Fair Palestine Telecom Sector (Coalition des demandes civilisées pour un secteur des télécommunications équitable en Palestine) ('Bekfi ya shrikat alitisalat' - Assez d'entreprises de communication), un mouvement créé pour exiger une concurrence loyale dans le secteur des télécommunications en Palestine et pour défendre les droits économiques des Palestiniens. Le mouvement plaide contre l’augmentation continue des coûts des télécommunications et le monopole du groupe de télécommunications Paltel sur l’industrie en Palestine.

Le 30 mai 2020, Jasser Jaser a été arrêté sans mandat par des policiers en civil et traduit devant le département d'investigation générale à Ramallah, où il a été interrogé en l'absence de son avocat. Il a été arrêté pour des publications sur les réseaux sociaux dans lesquelles il défendait les droits économiques des Palestiniens et critiquait la hausse des prix décidée par l'entreprise de télécommunications. Le 31 mai 2020, le défenseur a été transféré au parquet, mais il n'a plus été interrogé. Le 1er juin 2020, le tribunal de première instance de Ramallah a accusé Jasser Jaser d'avoir "transmis des nouvelles insultantes" et l'a condamné à trois mois de prison. La cour a l'a libéré sous caution pour un montant de 90 dinars jordaniens (environ 110 euros). Le défenseur a fait appel contre cette condamnation.

Le 3 juin 2020, le procureur a convoqué trois autres membres de la Coalition of Civilized Demand for Fair Palestine Telecom Sector, Jihad Abdo, Ezz El-Din Zaalol et Mousa Al-qaisa. Les trois défenseurs des droits humains ont été accusés de "diffamation et insulte" à l'encontre de la société de télécommunications.

Le même jour, le groupe Lawyers for Justice (Avocats pour la justice), qui travaille sur les affaires des membres du mouvement, a tenu une conférence de presse sur le harcèlement des défenseurs des droits humains. Des membres des forces palestiniennes de sécurité préventive (PPS) ont surveillé le lieu où la conférence de presse se déroulait.

Les membres de la Coalition of Civilized Demand for Fair Palestinian Telecom Sector sont fréquemment harcelés par les autorités palestiniennes. Ils sont convoqués à plusieurs reprises pour des enquêtes et plusieurs membres ont été placés en détention préventive dans le passé.

Front Line Defenders est profondément préoccupée par la condamnation du défenseur des droits humains Jasser Jaser et par les accusations portées contre les membres du mouvement Jihad Abdo, Ezz El-Din Zaalol et Mousa Al-qaisa. Il semble que cela soit des représailles directes contre leur travail pacifique et légitime en faveur des droits économiques des Palestiniens.