Back to top

Antécédents de l'affaire: Maâti Monjib

Statut: 
En procès
À propos de la situation

Le 27 décembre 2017, le procès de Maati Monjib et des autres journalistes a été ajourné jusqu'au 28 mars 2018 par le tribunal de Rabat.

Après avoir été reporté au 11 octobre 2017, le procès de Maati Monjib, Hisham Almiraat, Samad Iach, Hicham Mansouri et Mohamed Elsabr a de nouveau été reproté par le tribunal de Rabat.

À propos Maâti Monjib

Maati MonjibMaâti Monjib est président de Freedom Now, une association qui œuvre pour défendre la liberté d'expression et le journalisme au Maroc.

30 Octobre 2015
Ouverture prochaine du procès de Maâti Monjib et de six autres défenseurs-se des droits humains

Les défenseurs des droits humains M. Maâti Monjib, M. Hisham Almiraat, M. Samad Iach, M. Hicham Mansouri, et M. Mohamed Elsabr sont accusés d'avoir "menacé la sécurité intérieure de l'État".

Le procès des défenseur-ses des droits humains doit commencer le 19 novembre 2015 au tribunal de première instance de Rabat. Si les accusations d'avoir menacé la sécurité de l'État sont confirmées, Maâti Monjib, Hisham Almiraat, Samad Iach, Hicham Mansouri, et Mohamed Elsabr risquent jusqu'à cinq ans de prison, conformément à l'article 206 du Code pénal marocain. Rachid Tarek et Maria Makram risquent jusqu'à 10 000 dirhams d'amende (environ 920€) si l'accusation "d'avoir reçu des fonds étrangers sans avoir informé le secrétariat général du gouvernement" et confirmée.

Maâti Monjib, Samad Iach et Mohamed Elsabr ne sont pas autorisés à voyager. L'interdiction de voyager prononcée contre Maâti Monjib, qui est en grève de la faim, aurait été levée le 29 octobre 2015.