Back to top
Marcelo Cwerner

Marcelo Cwerner

DDH
Instituto Aquífero Alter do Chão (IAA)

Marcelo Aron Cwerner est un économiste et défenseur des droits humains vivant à Alter do Chão, dans la région de l'Amazonie brésilienne, où il travaille sur la protection de l'environnement depuis cinq ans. En 2019, il a contribué à la création de l'Instituto Aquífero Alter do Chão - IAA (Institut Aquifère d'Alter do Chão), qui soutient des initiatives de préservation de l'environnement, notamment une brigade de pompiers et "Permalter", un collectif en faveur de la collecte et de l'élimination des déchets organiques dans le respect de l'environnement. Marcelo Aron Cwerner a commencé son travail en faveur des droits humains en participant aux projets d'écotourisme Maloca Viva et Marupiara Expedições.

La brigade de pompiers d'Alter do Chão a été créée par 6 habitants de la ville qui ont participé à une formation de pompiers dispensée par le service de la protection civile de l'État du Pará, le secrétaire municipal du tourisme et de l'environnement de Belterra et le pompier militaire de la municipalité de Santarém. Les 6 pompiers ont commencé à travailler à Alter do Chão en luttant contre les incendies, ainsi qu'en organisant des activités de prévention des incendies et de communication avec les communautés locales. Ils promeuvent également la formation de nouveaux pompiers. En septembre 2019, un grave incendie a eu lieu dans la région, et les activités des pompiers d'Alter do Chão en renfort des initiatives du gouvernement ont été cruciales pour le contenir.

En novembre 2019, Daniel Gutierrez Govino et Marcelo Aron Cwerner ont été arrêtés arbitrairement, aux côtés de deux autres brigadiers, accusés d'avoir provoqué l'incendie. Les enquêtes ont été marquées par des irrégularités et n'ont trouvé aucune preuve. Les défenseurs des droits humains ont été libérés au bout de deux jours, grâce au plaidoyer national et international des organisations de défense des droits humains.

Brazil

Les défis et les menaces auxquels les défenseur-ses des droits humains (DDH) sont confrontés au Brésil restent très importants, en particulier pour ceux-celles qui travaillent sur les questions de la terre, de l'environnement, des populations indigènes, des droits LGBTI, de la corruption et de l'impunité.