Back to top
26 Novembre 2018

Des organisations de la société civile appellent à l'acquittement de Germain Rukuki au Burundi

L'audience en appel du défenseur des droits humains Germain Rukuki s'est déroulée sans incident à Ngozi, devant la cour d'appel de Bujumbura. La cour a considéré l'affaire avec soin et le verdict est attendu d'ici 30 jours.

M. Rukuki a été arrêté par le Service National du Renseignement (SNR) le 13 juillet 2017, et injustement condamné à 32 ans de prison le 26 avril 2018 au terme d'un procès marqué par de graves atteintes à son droit à bénéficier d'un procès équitable. Condamné pour "rébellion", "attaque contre l'autorité de l'État", "participation à un mouvement d'insurrection" et "réception de fonds provenant d'organisations étrangères", il a fait appel de cette inculpation le 29 mai et a déposé une demande de libération sous caution le 26 juin, dans le but de recevoir des soins médicaux appropriés et un rétablissement complet à l'hôpital après une fracture de la cheville en prison.

Nous, les organisations soussignées, demandons :

  • Que les autorités burundaises :

    • Libèrent Germain Rukuki pour raisons humanitaires, et
    • acquittent Germain Rukuki de toutes les charges portées contre lui.
  • Que la communauté internationale :
    • Continue de suivre les procédures dans le but de veiller au respect des garanties pour un procès équitable, et ;
    • fasse part de son soutien et de sa solidarité avec M. Rukuki et sa famille. L'arrestation et l'emprisonnement de Germain Rukuki sont une attaque injuste contre son travail pacifique en faveur des droits humains, dans le cadre d'une tentative incessante des autorités du Burundi de réduire au silence et criminaliser les défenseur-ses des droits humains dans le pays.

Les organisations signataires :

Front Line Defenders
DefendDefenders (Projet des défenseur-ses des droits humains de l'Est et de la Corne de l'Afrique)
Féderation Internationale des ACAT (FIACAT)
Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), dans le cadre de l'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains
International Service for Human Rights (ISHR)
Protection International
 

Contact presse,
ao@protectioninternational.org ou +32 2 609 44 05.