Back to top
Ilham Tohti

Ilham Tohti

DDH, professeur
Central University for Nationalities
Prize for Freedom - Prix
2017
Prix des droits humains
2017
Prix Martin Ennals - Lauréat
2016
The Guardian - Tribune
2014

Ilham Tohti should get the Nobel Peace Prize, not life in prison

Je pense que dans une nation, il arrive un moment où vous pouvez aller en prison pour ce que vous dites, pour gérer un site web ou simplement pour dire la vérité - ce qui pour moi serait un honneur.

Ilham Tohti est professeur à l'Université centrale des minorités à Pékin et il est un fervent défenseur des droits des Ouïghours en Chine. Avant d'être condamné à la prison en vie en 2014, il a été détenu plusieurs fois à cause de son plaidoyer. En 2006, Ilham Tohti a créé un site web modéré pour débattre des questions sociale relatives aux relations entre les Ouïghours et les Hans; les articles sont publiés en langues chinoise et ouïghoure. Les autorités chinoises prétendent que ce site web a contribué aux troubles violents de la province de Xinjiang en 2009, qui ont fait 200 morts. Depuis, le site a été fermé et Ilham Tohti  a été interrogé plusieurs fois par la police, qui l'accuse de séparatisme. Il a été arrêté en janvier 2014 pour incitation au séparatisme, puis condamné à la prison à perpétuité.

Les DDH chinois sont la cible d'intimidation, harcèlement, assignations à résidence, torture et emprisonnement. Ils doivent également opérer dans un cadre législatif très restrictif; il existe des lois qui criminalisent toutes les manifestations non autorisées et qui exigent le soutien du gouvernement pour l'enregistrement des ONG, ce qui est refusé à toute organisation opérant dans le domaine des droits humains. De vastes enquêtes sur les ONG ayant des liens avec des organisations étrangères ont été menées en 2014 et 2015, entrainant harcèlement, détentions et fermetures forcées.

2014_penbarbara_goldsmith_freedom_to_write_award_-_ilham_tohti

Ilham Tohti