Back to top
Esraa Abdel Fattah

Esraa Abdel Fattah

DDH, Journaliste
Al-Youm Al-Sabea
Glamour Woman of the Year Award
2011

In January 25, a young Egyptian woman known as Facebook Girl tucked her hair under a head scarf, pocketed her cell phone and met up with 20 other young people to march toward the center of Cairo. Soon hundreds, then thousands of others joined them, until 10,000-strong, they surged into Tahrir Square to make history.

Nous craignons d'être arrêtés ou tués, mais nous poursuivons notre rêve de justice et de démocratie

Esraa Abdel Fattah est une éminente militante égyptienne pour la démocratie et les droits humains; elle est porte parole du mouvement de protestation de la jeunesse en Égypte. Elle a fondé le "Free Egyptian Women Group" (groupe des femmes égyptiennes libres) pour l'autonomisation politique des femmes et a co-fondé le Mouvement du 6 avril, une branche du groupe à l'origine des grandes manifestations qui ont conduit à l'éviction du président Hosni Mubarak. En avril 2008, elle a été emprisonnée pour avoir organisé ce qui est désormais connu comme les manifestations du 6 avril sur Facebook, une mobilisation de milliers de jeunes appelant au changement politique. Après son arrestation, Mme Esraa Abdel Fattah a attiré l'attention des médias étrangers et locaux; surnommée la "fille de Facebook", elle est rapidement devenue un symbole de résistance et de résilience contre la corruption et l'injustice. En 2010, elle a remporté le prix New Generation Democratic Activist de Freedom House. Mme Esraa Abdel Fattah a récemment été nommée parmi les 100 femmes arabes les plus puissantes par Arabian Business, et "femme de l'année 2011" par Glamour, pour sa position de leader dans le mouvement historique de la Place Tahrir en Égypte. En 2011, Mme Esraa Abdel Fattah a été nommée au Prix Nobel de la Paix.

Egypt

La société civile égyptienne est violemment réprimée depuis 2014. Les DDH sont confrontés à une situation pleine de défis à cause des restrictions mises en place contre la société civile et les rassemblements publics et manifestations, à cause des interdictions de voyager, des arrestations et condamnations de DDH, blogueurs, journalistes et manifestants, ainsi que des campagnes de diffamation contre les groupes de défense des droits humains.

every_revolution_needs_an_alternative

Every Revolution Needs An Alternative