Back to top

La défenseuse des droits humains Pham Doan Trang arrêtée, accusée et détenue dans un lieu inconnu

Statut: 
Détenue
À propos de la situation

Le 6 octobre 2020, la défenseuse des droits humains Pham Doan Trang a été arrêtée chez elle à Ho Chi Minh Ville. Les autorités l'ont immédiatement accusée d'avoir "fabriqué, stocké, diffusé ou fait la propagande d'informations, de documents et de produits visant à s'opposer à l'État de la République socialiste du Vietnam» en vertu de l'article 117 du Code pénal, selon lequel elle pourrait encourir jusqu'à 20 ans de prison.

À propos de Pham Doan Trang

pham_doan_trang.jpegPham Doan Trang est défenseuse des droits humains, blogueuse et journaliste. Elle a fondé le magazine en ligne sur le droit et les droits humains Luật Khoa, et elle est membre du conseil éditorial de The Vietnamese, un site d'informations indépendant qui vise à sensibiliser le public au sujet de la politique et des droits humains au Vietnam. Elle a récemment publié «La politique pour tous», un livre qui promeut la participation citoyenne et elle a écrit un livre en 2008 sur les revendications d'égalité des droits pour la communauté LGBTI au Vietnam.

8 Octobre 2020
La défenseuse des droits humains Pham Doan Trang arrêtée, accusée et détenue dans un lieu inconnu

Le 6 octobre 2020, la défenseuse des droits humains Pham Doan Trang a été arrêtée chez elle à Ho Chi Minh Ville. Les autorités l'ont immédiatement accusée d'avoir "fabriqué, stocké, diffusé ou fait la propagande d'informations, de documents et de produits visant à s'opposer à l'État de la République socialiste du Vietnam» en vertu de l'article 117 du Code pénal, selon lequel elle pourrait encourir jusqu'à 20 ans de prison.

Download the Urgent Appeal

Pham Doan Trang est défenseuse des droits humains, blogueuse et journaliste. Elle a fondé le magazine en ligne sur le droit et les droits humains Luật Khoa, et elle est membre du conseil éditorial de The Vietnamese, un site d'informations indépendant qui vise à sensibiliser le public au sujet de la politique et des droits humains au Vietnam. Elle a récemment publié «La politique pour tous», un livre qui promeut la participation citoyenne et elle a écrit un livre en 2008 sur les revendications d'égalité des droits pour la communauté LGBTI au Vietnam.

Le 6 octobre 2020, vers 23h30, la police de Ho Chi Minh ville, la police de Hanoï et des responsables du ministère de la Sécurité publique (MPS) ont effectué une descente conjointe dans l'appartement loué par Pham Doan Trang à Ho Chi Minh Ville. Après lui avoir présenté un mandat d'arrêt, ils l'ont emmenée dans un lieu non divulgué à Ho Chi Minh où elle n'a pas été autorisée à contacter sa famille ou ses avocats. Les autorités ont également arrêté le propriétaire de son appartement, qui a été libéré dans la matinée du 7 octobre. L'arrestation de Pham a eu lieu quelques heures après le dialogue annuel sur les droits humains entre les États-Unis et le Vietnam. La défenseuse a depuis été transférée à Hanoï, où elle est toujours détenue au secret dans un lieu inconnu.

Pham Doan Trang est une blogueuse et journaliste au franc-parler et a toujours fait preuve de solidarité avec ses collègues défenseur-ses des droits humains, organisant des manifestations, assistant à des procès ou faisant campagne pour leur libération. Au prix de risques personnels considérables, elle rendait régulièrement visite aux familles de défenseur-ses emprisonnés pour leur proposer de l'aide. En prévision de son emprisonnement, en mai 2019, Pham Doan Trang a écrit une note détaillée exhortant ses collègues défenseur-ses des droits humains à ne pas donner la priorité à sa libération et à se concentrer plutôt sur les autres défenseur-ses détenus et la réforme démocratique au Vietnam. Pham Doan Trang a récemment publié la 3e édition du rapport Dong Tam, qu'elle a co-écrit avec un autre défenseur des droits humains. Le rapport analyse l'attaque sanglante perpétrée par les forces de sécurité vietnamiennes dans la commune de Dong Tam en janvier 2020. La défenseuse des droits humains Can Thi Theu et ses fils, Trinh Ba Phuong et Trinh Ba Tu ont aidé à co-rédiger les première et deuxième éditions du rapport. Ils ont tous été arrêtés le 24 juin 2020 et accusés de «propagande contre l'État». Ils sont toujours détenus en attendant d'être jugés.

Pham Doan Trang est fréquemment harcelée, persécutée et agressée physiquement par les autorités soudanaises depuis plusieurs années. Elle marche avec une boitement prononcée et permanente causée par une blessure qu'elle a subie lorsqu'elle a été agressée par les forces de sécurité lors d'une manifestation environnementale à Hanoi en avril 2015. Plus récemment, elle a été arrêtée en novembre 2017 après avoir rencontré la délégation de l'UE à Hanoi et a de nouveau été arrêtée et passée à tabac en août 2018.

Front Line Defenders est profondément préoccupée par le fait que Pham Doan Trang risque une lourde peine de prison pour avoir exercé son droit légitime à la liberté d'expression. Front Line Defenders pense que la défenseuse des droits humains est ciblée uniquement à cause de son travail pacifique en faveur des droits humains au Vietnam.