Back to top

Arrestation des étudiants de Papouasie occidentale Roland Levy & Kelvin Molama

Statut: 
Détenu
À propos de la situation

Le 3 mars 2021, les défenseurs des droits humains de Papouasie occidentale Roland Levy et Kelvin Molama ont été sortis de force de leur résidence étudiante respective à Jakarta-Est et Jakarta-centre, par un groupe d'individus en civil. Il a été confirmé par la suite que les individus qui les ont arrêtés appartiennent à l'Unité de recherche criminelle de la police régionale de Polda Metro Jaya, où les défenseurs sont actuellement détenus.

À propos de Roland Levy

Roland Levy est un étudiant et défenseur des droits humains de Papouasie occidentale. En tant que coordinateur de l'Alliansi Mahasaswa Papua - AMP (Alliance des étudiants de Papouasie occidentale) pour Jakarta, il mène des discussions sur la démocratie, les violations des droits humains et la liberté de la presse, et il participe à la sensibilisation des médias pour l'Alliance. Il coordonne également des initiatives axées sur la responsabilité de l’État de résoudre les conflits tribaux à Timika qui ont éclaté en 2017 et sur le droit de la Papouasie occidentale à l’autodétermination.

5 Mars 2021
Arrestation de deux DDH étudiants de Papouasie occidentale

Le 3 mars 2021, les défenseurs des droits humains de Papouasie occidentale Roland Levy et Kelvin Molama ont été sortis de force de leur résidence étudiante respective à Jakarta-Est et Jakarta-centre, par un groupe d'individus en civil. Il a été confirmé par la suite que les individus qui les ont arrêtés appartiennent à l'Unité de recherche criminelle de la police régionale de Polda Metro Jaya, où les défenseurs sont actuellement détenus.

Download the Urgent Appeal

Roland Levy est un étudiant et défenseur des droits humains de Papouasie occidentale. En tant que coordinateur de l'Alliansi Mahasaswa Papua - AMP (Alliance des étudiants de Papouasie occidentale) pour Jakarta, il mène des discussions sur la démocratie, les violations des droits humains et la liberté de la presse, et il participe à la sensibilisation des médias pour l'Alliance. Il coordonne également des initiatives axées sur la responsabilité de l’État de résoudre les conflits tribaux à Timika qui ont éclaté en 2017 et sur le droit de la Papouasie occidentale à l’autodétermination. Kelvin Molama est défenseur des droits humains, étudiant et membre actif de l'AMP. Il participe activement aux activités du groupe dans le domaine des droits humains, notamment l’organisation de forums de discussion et de manifestations contre la violation des droits humains en Papouasie occidentale.

Dans la matinée du 3 mars 2021, quatorze individus en civil arrivés dans quatre véhicules sont entrés dans les locaux du logement étudiant Yahukimo et ont fait sortir de force le défenseur des droits humains Kelvin Molama. Les individus, que l'on croyait à ce moment-là être des agents de police ou des services de renseignement, n'ont présenté aucun mandat d'arrêt contre le défenseur. D'autres occupants du dortoir témoins de l'arrestation n'ont pas été autorisés à prendre des photos de l'incident. À peu près au même moment, des individus en civil ont fait sortir Roland Levy, un autre étudiant défenseur des droits humains, de son dortoir étudiant dans le quartier de Senen à Jakarta-centre. Aucun mandat n'a été présenté pour son arrestation.

Plus tard dans la journée, des personnes proches des défenseurs des droits humains ont pu confirmer que les deux défenseurs avaient été arrêtés par des fonctionnaires de l'Unité de recherche criminelle de Polda Metro Jaya. Roland Levy et Kelvin Molama ont tous deux été menacés d'être arrêtés officiellement en vertu des articles 170 et 365 du Code pénal, relatifs à la violence et au vol. Les défenseurs ignorent toujours la raison exacte de leur arrestation, mais ils sont toujours détenus au poste de police de Polda Metro Jaya, où ils ont pu voir leurs avocats.

Les défenseurs des droits humains sur le terrain estiment que les arrestations ont été effectuées à titre préventif, pour ralentir l'élan du mouvement de protestation croissant en Papouasie occidentale et intimider et décourager les personnes impliquées dans le mouvement. Depuis le début des manifestations pacifiques menées par des étudiants défenseur-ses des droits humains en Papouasie occidentale en août 2019, nombre de ces DDH sont victimes de menaces, d'intimidations et de harcèlement incessants de la part des autorités indonésiennes. Veronica Koman, avocate et défenseuse des droits humains qui a travaillé en étroite collaboration avec les défenseurs, est la cible de diverses formes de harcèlement, telles que l'ajout de son nom sur la liste des personnes recherchées dans le pays et des menaces d'émettre une notice rouge d'Interpol à son encontre.

Front Line Defenders est extrêmement préoccupée par la sécurité de Roland Levy et Kelvin Molama, car il semble qu'ils soient ciblés en raison de leur travail légitime et pacifique en faveur des droits humains. Front Line Defenders condamne l'environnement de plus en plus hostile pour les défenseur-ses des droits humains en Indonésie, en particulier ceux de Papouasie occidentale, qui travaillent sur les droits des Papous occidentaux et sur les questions des droits humains plus largement.