Back to top

Le défenseur des droits humains Sherwan Sherwani condamné à six ans de prison

Statut: 
Condamné
À propos de la situation

Le 28 avril 2021, la Cour d'appel d'Erbil a confirmé la peine de 6 ans de prison prononcée contre le défenseur des droits humains Sherwan Sherwani.

Le 16 février 2021, le tribunal pénal d’Erbil, dans la région du Kurdistan irakien, a reconnu le défenseur des droits humains Sherwan Sherwani coupable d'« atteinte à la sécurité nationale » et l’a condamné à six ans d’emprisonnement.

À propos de Sherwan Sherwani

Sharwan IraqSherwan Sherwani est un journaliste et défenseur des droits humains kurde. Il est rédacteur en chef du magazine Ashur et membre actif de l'organisation de défense des droits humains 17 Shubat. En tant que journaliste, Sherwan Sherwani couvre les problèmes relatifs aux droits humains dans la région du Kurdistan irakien, en se concentrant en particulier sur les problèmes de corruption au sein du gouvernement kurde et sur les droits des prisonniers dans les prison de l'Asayish, l'organisation de sécurité kurde au Kurdistan irakien. Le défenseur participe régulièrement à des manifestations pacifiques pour promouvoir les droits sociaux et politiques dans la région.

14 Juin 2021
La condamnation de Sherwan Sherwani confirmée

Le 28 avril 2021, la Cour d'appel d'Erbil a confirmé la peine de 6 ans de prison prononcée contre le défenseur des droits humains Sherwan Sherwani.

Le défenseur a été violemment arrêté par plusieurs policiers en civil le 7 octobre 2020. Le 16 février 2021, la cour pénale d'Erbil, dans le Kurdistan Irakien, a reconnu Sherwan Sherwani coupable de "menace à la sécurité nationale" et l'a condamné à six ans de prison.

24 Février 2021
Le défenseur des droits humains Sherwan Sherwani condamné à six ans de prison

Le 16 février 2021, le tribunal pénal d’Erbil, dans la région du Kurdistan irakien, a reconnu le défenseur des droits humains Sherwan Sherwani coupable d'« atteinte à la sécurité nationale » et l’a condamné à six ans d’emprisonnement.

Download the Urgent Appeal

Sherwan Sherwani est un journaliste et défenseur des droits humains kurde. Il est rédacteur en chef du magazine Ashur et membre actif de l'organisation de défense des droits humains 17 Shubat. En tant que journaliste, Sherwan Sherwani couvre les problèmes relatifs aux droits humains dans la région du Kurdistan irakien, en se concentrant en particulier sur les problèmes de corruption au sein du gouvernement kurde et sur les droits des prisonniers dans les prison de l'Asayish, l'organisation de sécurité kurde au Kurdistan irakien. Le défenseur participe régulièrement à des manifestations pacifiques pour promouvoir les droits sociaux et politiques dans la région.

Le 16 février 2021, le tribunal pénal d’Erbil a condamné Sherwan Sherwani et ses collègues pour « atteinte à la sécurité nationale » et a condamné le défenseur à six ans d’emprisonnement. La décision du tribunal était basée sur des preuves tirées d’une discussion entre Sharwan Sharwani et ses collègues, au cours de laquelle ils ont évoqué les problèmes de corruption liés aux puits de pétrole dans la région du Kurdistan irakien. Selon l’avocat de Sherwan Sherwani, les preuves utilisées pour condamner le défenseur et ses collègues sont fabriquées de toutes pièces, et lorsque l’avocat a demandé à débattre des preuves plus longuement, le juge a répondu que « le tribunal n’avait pas le temps ». Sharwan Sharwani et ses collègues ont témoigné en langue kurde. Le juge ne parlant pas le kurde, les témoignages du défenseur et de ses collègues ont été traduits en arabe. Selon l’avocat de Sherwan Sherwani, les autorités ont fabriqué les témoignages pendant le processus de traduction.

Le 7 octobre 2020, plusieurs policiers ont fait une descente au domicile de Sherwan Sherwani près d'Erbil et l'ont violemment arrêté. Les policiers étaient en civil et certains étaient masqués. L’avocat a indiqué que les policiers ont pointé des armes directement sur Sherwan Sherwani devant sa famille. Pendant la perquisition, les policiers ont saisi certains objets personnels appartenant au défenseur, notamment deux ordinateurs portables et son carnet de note. Après la perquisition, les autorités ont refusé de dire à la famille ou à l'avocat où ils avaient emmené Sherwan Sharwani et son lieu de détention a été tenu secret pendant 19 jours.

Le 11 octobre 2020, le coordinateur du plaidoyer international du gouvernement régional du Kurdistan a tweeté que Sherwan Sharwani et ses collègues étaient impliqués dans une affaire de financements étrangers visant à déstabiliser le pays, à mettre en danger la vie des juges et à encourager la violence lors des manifestations anti-gouvernementales. Le 26 octobre 2020, lorsque le défenseur des droits humains a été autorisé à rencontrer son avocat pour la première fois, il lui a dit qu'au cours de sa détention au secret, il avait été violemment battu, régulièrement placé à l'isolement et torturé pour le pousser à faire de faux aveux.

On ignore où se trouve Sherwan Sharwani et ses collègues ; les autorités refusent de dire à l'avocat où il se trouve depuis son inculpation le 16 février 2021. Depuis son arrestation, aucune visite familiale n'a été accordée et le défenseur ne peut pas voir son avocat. Avant sa détention, Sherwan Sharwani a souvent été harcelé et il a été arbitrairement arrêté par les autorités kurdes en février 2019.

Front Line Defenders est profondément préoccupée par l'inculpation et la condamnation du défenseur des droits humains Sherwan Sharwani. Front Line Defenders pense que le défenseur a été inculpé et condamné uniquement à cause de son travail légitime et pacifique.