Back to top

Arrestation du défenseur de l'environment Chen Wuquan

Statut: 
Détenu
À propos de la situation

Le 9 février 2018, le défenseur des droits humains Chen Wuquan et cinq autres personnes de son village ont été arrêtés pour avoir participé à une action contre l'accaparement illégal de terres et la revendication dans les zones intertidales adjacentes à leur village. Chen Wuquan et ses collègues ont été conduits en détention après avoir été convoqués à un interrogatoire devant les forces de l'ordre locales. Ils sont actuellement incarcérés dans le centre de détention du district de Mazhang (également à Zhanjiang), et suspectés d'avoir "provoqué une querelle et des troubles", une accusation fréquemment utilisée par les autorités chinoises pour justifier les arrestations de défenseur-ses des droits humains.

À propos de Chen Wuquan

hrd_chen_wuquan.jpegChen Wuquan habite à Dialuocun, un petit village situé dans le nord-est de l'ile de Donghai, dans le sud de la Chine. Chen Wuquan a commencé sa carrière en tant que policier pendant sept ans, mais en 2005, il a quitté les forces de police pour devenir avocat. Il a développé un intérêt pour les droits humains, après avoir reçu une formation sur les mécanismes internationaux relatifs aux droits humains, et il défend des affaires liées à l'accaparement des terres ou à la liberté de religion. En 2012, Chen Wuquan a accepté de défendre Chen Kegui, le neveu et avocat de "l'avocat aux pieds nus" Chen Guangcheng, gravement persécuté en Chine. À cause de sa participation à l'affaire de Chen Kegui, et par association avec l'affaire sensible de Chen Guangcheng, Chen Wuquan a été radié du barreau et sa licence a été annulée.

15 Février 2018
Arrestation du défenseur de l'environment Chen Wuquan

Le 9 février 2018, le défenseur des droits humains Chen Wuquan et cinq autres personnes de son village ont été arrêtés pour avoir participé à une action contre l'accaparement illégal de terres et la revendication dans les zones intertidales adjacentes à leur village. Chen Wuquan et ses collègues ont été conduits en détention après avoir été convoqués à un interrogatoire devant les forces de l'ordre locales. Ils sont actuellement incarcérés dans le centre de détention du district de Mazhang (également à Zhanjiang), et suspectés d'avoir "provoqué une querelle et des troubles", une accusation fréquemment utilisée par les autorités chinoises pour justifier les arrestations de défenseur-ses des droits humains.

Download Urgent Appeal

Chen Wuquan habite à Dialuocun, un petit village situé dans le nord-est de l'ile de Donghai, dans le sud de la Chine. Chen Wuquan a commencé sa carrière en tant que policier pendant sept ans, mais en 2005, il a quitté les forces de police pour devenir avocat. Il a développé un intérêt pour les droits humains, après avoir reçu une formation sur les mécanismes internationaux relatifs aux droits humains, et il défend des affaires liées à l'accaparement des terres ou à la liberté de religion. En 2012, Chen Wuquan a accepté de défendre Chen Kegui, le neveu et avocat de "l'avocat aux pieds nus" Chen Guangcheng, gravement persécuté en Chine. À cause de sa participation à l'affaire de Chen Kegui, et par association avec l'affaire sensible de Chen Guangcheng, Chen Wuquan a été radié du barreau et sa licence a été annulée.

En 2017, Chen Wuquan a appris, par le biais d'informations données par le gouvernement, que la partie plane située dans la zone intertidale autour de son village, avait été illégalement acquise, sans l'accord préalable, libre et informé des communautés affectées. La partie plane située dans la zone intertidale est désormais utilisée comme site de développement d'usines pétrochimiques, ce qui affecte les moyens de subsistance des villageois en les privant d'une zone traditionnellement utilisée pour la pêche.

Le 11 février 2018, le bureau de la sécurité publique de Zhanjiang a informé la famille de Chen Wuquan que ce dernier avait été placé en détention criminelle dans le district de Mazhang car il est soupçonné d'avoir "provoqué une querelle et des troubles".

Le 9 février 2018, Chen Wuquan et six autres personnes ont été convoqués à un interrogatoire pour "obstruction de travaux publics". L'une des sept personnes a été autorisée à rentrer chez elle après l'interrogatoire, mais Chen Wuquan et cinq collègues ont été placés en détention par des agents des forces de l'ordre.

Le 25 décembre 2017, des centaines de policiers armés et des agents des forces de l'ordre auraient mené une action contre la campagne "la guerre pour protéger la mer", arrachant la végétation plantée pour retenir la marée et en arrêtant les villageois.

Front Line Defenders condamne la détention de Chen Wuquan, car il semble qu'il s'agisse d'une tentative des autorités de Zhanjiang pour entraver son travail pacifique en faveur des droits humains et des moyens de subsistance des villageois de Dialuocun.