Back to top

Détention de Lama Khater

Statut: 
Libérée
À propos de la situation

Le 26 juillet 2019, la défenseuse des droits humains Lama Khater a été libérée de la prison d'Ashkelon après avoir purgé sa peine.

Le 24 juillet, en début de matinée, les forces israéliennes ont arrêté la défenseuse des droits humains Lama Khater, chez elle à Hébron, et l'ont transférée vers un lieu inconnu.

À propos de Lama Khater

Lama Khater Lama Khater est une écrivaine, journaliste et défenseuse des droits humains palestinienne qui milite pacifiquement contre les violations des droits humains perpétrées par les forces d'occupation israélienne et qui lutte pour les droits des Palestiniens à l'autodétermination par le biais de ses écrits, de son blog et de sa participation à un mouvement populaire et non violent.

29 Juillet 2019
Lama Khater libérée

Le 26 juillet 2019, la défenseuse des droits humains Lama Khater a été libérée de la prison d'Ashkelon après avoir purgé sa peine. Lama Khater a passé un an en prison pour "incitation à la violence" et appartenance à une organisation interdite. Les autorités israéliennes l'ont relachée au poste de contrôle de Jalameh dans le nord de la Cisjordanie.

24 Juillet 2018
Détention de la défenseuse des droits humains et écrivaine Lama Khater

Le 24 juillet, en début de matinée, les forces israéliennes ont arrêté la défenseuse des droits humains Lama Khater, chez elle à Hébron, et l'ont transférée vers un lieu inconnu.

View or Download PDF Version

Le 24 juillet, en début de matinée, les forces israéliennes ont fait un raid au domicile familial de Lama Khater à Hébron. Ils l'ont alors arrêtée et placée en détention dans un lieu inconnu.

Lama Khater a été arrêtée dans un contexte de répression contre les activistes palestiniens en Cisjordanie. Le 2 juin, le défenseur des droits humains Aref Jaber a été intimidé et agressé physiquement par des soldats israéliens à Hébron, qui ont déclaré qu'ils le tueraient s'il continuait à documenter les actions de l'armée et des colons israéliens contre les activistes palestiniens à Hébron. Le 22 avril, les autorités israéliennes ont harcelé et interrogé la défenseuse palestinienne Manal Al-Ja'bri, et l'ont accusée d'avoir "agressé un officier de la police aux frontières" et d'avoir "photographié un poste de contrôle". Elle a été agressée physiquement et brièvement détenue par la police aux frontières à Hébron alors qu'elle effectuait une mission sur le terrain pour ses recherches sur les droits humains.

Front Line Defenders est sérieusement préoccupée par la détention du défenseur des droits humains Lama Khater et est inquiète pour sa sécurité et son bien-être physique. Front Line Defenders pense que son arrestation et son maintien en détention sont des actes de représailles contre son travail pour le droit à l'autodétermination du peuple palestinien.

Front Line Defenders exhorte les autorités israéliennes à:

1. Libérer immédiatement et sans condition Lama Khater, car il semble qu'elle soit prise pour cible uniquement à cause de son travail légitime et pacifique en faveur des droits humains ;

2. Assurer que le traitement de Lama Khater pendant sa détention, corresponde à toutes les conditions établies dans les « Principes fondamentaux relatifs à la protection de toute personne contre toute forme de détention ou emprisonnement » adoptés par l'Assemblée Générale de l'ONU dans sa résolution 43/173 du 9 décembre 1988 ;

3. Prendre les mesures nécessaires afin de garantir l'intégrité physique et psychologique et la sécurité de Lama Khater ;

4. Cesser immédiatement de cibler tous-tes les défenseur-ses des droits humains dans les TPO et garantir qu'en toutes circonstances ils-elles puissent mener à bien leurs activités légitimes en faveur des droits humains, sans craindre ni restrictions ni représailles, y compris l'acharnement judiciaire.