Back to top

Détention arbitraire de la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire

Statut: 
Condamnée
À propos de la situation

Le 27 novembre 2019, le tribunal de première instance de Laayoune a condamné la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire à six mois de prison pour "entrave à la justice" et "insulte à l'encontre d'un fonctionnaire".

L'audience de la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire s'est déroulée le 19 novembre 2019 devant le tribunal de première instance de Laayoune. La Cour a reporté l'annonce du verdict au 27 novembre 2019.

Le 15 novembre 2019, la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire a été arrêtée arbitrairement par les forces marocaines dans la ville de Laayoune. On ignore toujours la raison de son arrestation et les accusations dont elle fait l'objet, et toutes les visites de sa famille et de son avocat continuent d'être interdites.

À propos de Mahfouda Bamba Lefkire

MahfoudaMahfouda Bamba Lefkire est une éminente défenseuse des droits humains au Sahara Occidental. Elle est membre du mouvement pacifique Gdeim Izik et participe activement à la communauté des droits humains à Laayoune. Dans le cadre de ses activités en faveur des droits humains, elle participe à des manifestations pacifiques qui revendiquent le droit à l'autodétermination. En outre, elle défend la liberté des prisonniers politiques sahraouis et organise des ateliers de soutien à leurs familles.

7 Décembre 2019
Condamnation de Mahfouda Bamba Lefkire

Le 27 novembre 2019, le tribunal de première instance de Laayoune a condamné la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire à six mois de prison pour "entrave à la justice" et "insulte à l'encontre d'un fonctionnaire". Le procès s'est déroulé sous haute sécurité, et les membres de la famille et les amis n'ont pas été autorisés à assister au procès, à l'exception de son père.

23 Novembre 2019
Attente du verdict dans le procès de Mahfouda Bamba Lefkire

L'audience de la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire s'est déroulée le 19 novembre 2019 devant le tribunal de première instance de Laayoune. La Cour a reporté l'annonce du verdict au 27 novembre 2019. La demande de libération conditionnelle de Mahfouda Bamba Lefkire, en raison de son piètre état de santé et de ses deux enfants, a été refusée par le tribunal. La défenseuse des droits humains est poursuivie pour "entrave à la justice" et "insulte envers un fonctionnaire". Elle est détenue dans des mauvaises conditions à la prison de Laayoune et souffre d'une blessure à la tête résultant des mauvais traitements qu'elle a subis lors de son arrestation. Aucun soin médical ne lui a été prodigué.

19 Novembre 2019
Détention arbitraire de la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire

Le 15 novembre 2019, la défenseuse des droits humains Mahfouda Bamba Lefkire a été arrêtée arbitrairement par les forces marocaines dans la ville de Laayoune. On ignore toujours la raison de son arrestation et les accusations dont elle fait l'objet, et toutes les visites de sa famille et de son avocat continuent d'être interdites.

Télécharger l'appel urgent

Mahfouda Bamba Lefkire est une éminente défenseuse des droits humains au Sahara Occidental. Elle est membre du mouvement pacifique Gdeim Izik et participe activement à la communauté des droits humains à Laayoune. Dans le cadre de ses activités en faveur des droits humains, elle participe à des manifestations pacifiques qui revendiquent le droit à l'autodétermination. En outre, elle défend la liberté des prisonniers politiques sahraouis et organise des ateliers de soutien à leurs familles.

Le 15 novembre 2019, à partir de 10 heures, Mahfouda Bamba Lefkire a assisté à l'audience de sa cousine devannt le tribunal de Laayoune. Pendant l'audience, le juge a ordonné à toutes les personnes présentes de partir, à l'exception de Mahfouda Bamba Lefkire. Elle a ensuite été interrogée par la Cour jusqu'à 20 heures avant d'être transférée dans un poste de police local, où elle a de nouveau été interrogée. Au cours de son transfert au poste de police, Mahfouda Bamba Lefkire a été maltraitée et agressée physiquement par les policiers.

Le 16 novembre 2019, après avoir passé près de trente heures en interrogatoire, Mahfouda Bamba Lefkire a été transférée dans la prison de Laayoune. Son avocat n'a pas été autorisé à assister à l'interrogatoire, pas plus qu'elle n'a été autorisée à prendre contact avec lui. Depuis sa détention, Mahfouda Bamba Lefkire n'a été autorisée à contacter aucun membre de sa famille, y compris ses deux enfants.

Mahfouda Bamba Lefkire est fréquemment harcelée par les autorités marocaines en raison de ses activités en faveur des droits humains. Lors des manifestations, elle a été victime de violences physiques et verbales à plusieurs reprises par les autorités et en décembre 2015, elles ont réduit ses prestations sociales mensuelles pendant deux mois.

Front Line Defenders est profondément préoccupée par le harcèlement continuel de Mahfouda Bamba Lefkire et des autres défenseur-ses des droits humains sahraouis. Front Line Defenders pense que Mahfouda Bamba Lefkire est prise pour cible uniquement en raison de ses activités pacifiques et légitimes en faveur des droits humains.