Posted 2009/2/27

Congo: décès du journaliste M. Bruno Ossebi

Front Line est profondément préoccupée suite au décès de Bruno Ossebi, un journaliste franco-congolais, qui écrivait pour le journal en ligne « Mwinda », et suite au manque de résultats de l’enquête. Bruno Ossebi est décédé des suites de ses blessures après l’incendie de sa maison à Brazzaville.

Informations complémentaires

Tard dans la nuit du 21 janvier 2009, un feu a pris dans la maison de Bruno Ossebi à Brazzaville, tuant sa compagne et ses enfants âgés de 8 et 10 ans. Il a été admis à l’hôpital militaire pour des brûlures au second degré sur 30% du corps, mais il est mort soudainement dans la matinée du 1er février, malgré une amélioration de son état de santé. Il semble que Bruno Ossebi soit décédé un jour avant d’être rapatrié en France.

L’incendie du 21 janvier a eu lieu après la publication, trois jours plus tôt sur « Mwinda », d’un article de Bruno Ossebi qui dénonçait le haut degré de corruption au sein du gouvernement et, en particulier, le Président Sassou-Nguesso. L’article était un entretien avec M. Benjamin Toungamani, un dissident politique en exil. La nuit de l’incendie du domicile de Bruno Ossebi, il y eut un incendie similaire chez Benjamin Toungamani, mais il n’y a eu aucun blessé. Le porte-parole de la police nationale avait alors annoncé qu’il n’y aurait aucune enquête. Peu après, le bureau du Procureur a ouvert une enquête, mais celle-ci n’a donné aucun résultat pour le moment.

Il semble que Bruno Ossebi et Benjamin Toungamani avaient prévu d’être plaignants en France dans une affaire ouverte en France contre le Président Denis Sassou-Nguesso et les Présidents des pays voisins, la Guinée Equatoriale et le Gabon, pour détournement de fonds publics. En janvier 2009, au Gabon, cinq défenseurs des droits humains ont été victimes de harcèlement à cause de cette même affaire.

Bien qu’il n’y ait aucune preuve que l’incendie de la maison de Bruno Ossebi soit d’origine criminelle, Front Line considère que l’incident similaire qui a eu lieu au domicile de Benjamin Toungamani le même soir peut suggérer que ces incendies sont liés au travail de Bruno Ossebi, qui dénonçait la corruption au sein du gouvernement, ainsi qu’à sa participation en tant que plaignant à une affaire ouverte en France contre le Président Denis Sassou-Nguesso.

Une mise à jour est nécessaire pour cette action. Avant de poursuivre cette action, contactez info@frontlinedefenders.org pour plus d'informations